Mots-clefs

, , , , , , , , ,

What did I knew about Turkmenistan? Until yesterday not a whole lot.

In fact, as geography is notoriously a topic I am appallingly bad at, I knew practically nothing at all. « Might have been in Central Asia » would have been the total sum of my knowledge on the matter.

Not anymore!

Hier matin, je ne connaissais rien du Turkmenistan. Cela ne me manquait pas trop remarquez.

Je me doutais vaguement que celà se trouve en Asie centrale, mais sinon, mes connaissances générales étaient, disons, limitées.

Turkmenistan is a tiny country in the middle of nowhere Central Asia with a fantastic collection of crazy sculptures… The legacy of their former dictator, a deranged megalomaniac who answered to the sweet name « Turkmenbashi » leader of Turkmen people. Above a very tasteful rendition of THE book. An Opus he wrote which became mandatory source of all knowledge for his 5 millions countrymen.

Le Turkemenistan est un petit pays au milieu de nulle part (en Asie Centrale donc) avec une collection remarquable de sculptures improbables, cadeaux d’un trés grand malade, ancien dictateur de son état qui répondait au doux nom de Saparmurat Niyazov avant de s’autoproclammer « Turkmenbashi » Leader du peuple Turkmen. Un peu comme si Iznogood était devenu calife vous voyez… Ci-dessus une merveille qui représente LE livre du savoir absolu, de la sagesse, le puit de la connaissance… Lecture assidue obligatoire pour tous les petits turkmen pendant des années. La seule aussi. On n’est jamais trop prudent avec les livres.

I think my personal favorite is this one: Ma préférée je pense:

A GOLD statue of Turkmenbashi himself that ROTATES to follow the sun! Gotta love that!

Une statue en OR qui tourne avec le soleil afin que le doux visage du grand leader soit toujours éclairé.

C’est beau non?

So why the suddent interest in the land of the Turkmen?Well, yesterday shopping in Beijing’s Russian Market, I bumped into a busload of strangely identically dressed Belles du Jour. Bon pourquoi cet intérêt soudain pour ce beau pays me direz-vous? Et bien hier, je suis tombée en plein marché russe Yabalu sur un ban de Belles du Jours. Souriantes et charmantes, elles ne parlaient ni anglais, ni chinois, mais j’ai compris un mot: TURKMENISTAN.

Super charming, they all wore more or less the same outfit, like some strange, fashionable sect from another time. They all wore their long hair in lovely high « chignons », wore all practically the same embroidered long dresses and were super sweet. Je les ai trouvées ultra-charmantes dans leurs longues robes identiques et brodées, avec leurs hauts chignons boules, les yeux de biches et leurs rires de gamines en plein marché russe.

They did not speak english, nor chinese, only russian, but I did get one word: TURKMENISTAN.

Sadly many did not wish to be photographed and I always ask permission… plus many were held quite closely by their men looking quite menacing. I thought they were lovely and I like their style with the embroideries and the high hair. Just sweet no? La plupart étaient suivies de types remarquablement patibulaires, le front bas et la mine renfrognée, du coup, je ne me suis risquée à ne prendre que celles qui acceptaient gentiment de poser pour moi.

The red leather belt was beautiful, and I loved her look an unexpected mix of Amish fashion and 1900.

J‘ai adoré sa ceinture et son look entre les amish et les années 1900.

Belle du Jour

I mean what do we know about Turkmenistan? right?

Merci les filles.

Loved the panther printed purse!

or that one… Very cool. Mais je veut le même. J’adore. 

This is a sculpture in « hommage » to mother bread… Yup! and on top? Guess who?

Yesterday, my quick visit to Turkmenistan « behind closed doors ». A VERY quick look.

A bientôt.

One last attraction in Turkmenistan? This is a hole made by the soviets looking for gaz. It was meant to burn off in a few hours.

The gaz has been burning for 35 years. The name of this charming point of interest?

The Door to Hell. (La porte de l’enfer)

Gotta love that!

a bientôt

b

PS Amandine… C’est pour toi celui-la!