Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

En Chine, les tatouages sont encore assez transgressif, et alors que viens de s’ouvrir au Metropolitan Museum de New York l’exposition mode « Punk: Chaos to Couture », il me semble qu’il souffle comme un vent similaire en Chine, entre la rebellion et la mode.  De plus en plus de filles, sublimes, portent de beaux tatouages, poétiques et immenses sur les bras ou dans le dos.  Le tatouage est mal vu ici, et jusqu’en 2011,  l’armée refusait encore que ses soldats en portent (ils sont quand même 4,5 millions environ) et donc a fortiori sur les filles c’est encore plus tabou. Et le plus intéressant c’est qu’elles ne se contentent pas du petit papillon discret au creux des reins ou du Om à la cheville, on est plus dans un esprit borderline yakuza, la délicatesse et l’esprit féminin en plus.

J’ai beaucoup aimé sa dégaine, des boucles chatains, les yeux de chats, un teddy Zara brodé « oriental » au slim noir et finalement  ses sublimes brogues compensées metallisées.
未然QueenD and her poetic manifesto on her arm.

未然QueenD and her poetic manifesto on her arm.

Ce qui me surprend le plus c’est qu’ensuite elles semblent assortir leurs tatouages à leurs vêtements, c’est plutôt amusant non?

De plus pres, le tatouage était délicat, féminin et léger, de fleurs et d’oiseaux, parfait avec son teddy brodé.

A bientôt.

 » The Sky is the Limit ». Je l’ai trouvé magnifique et surprenant.

b.

Une Belle du Jour s’éloigne… Well played.
Fil Xiao Bai is a famous Chinese blogger and stylist, she regularly changes hair color, but here tats are there to stay. Gracious and very cool, waiting at the Masha Ma fashion show in Paris last March.
Cotton candy hair and colored arms, she looked like a Fashion Fairy... I loved her style!

Cotton candy hair and colored arms, she looked like a Fashion Fairy… I loved her style!

Fil小白,at the Masha Ma show in Paris

Fil小白,at the Masha Ma show in Paris

In China, tats are a big transgression. Oddly they are becoming more and more popular, as if the Punk wind revived right now in the Fashion wing of the New York Met was blowing all the way to Beijing. In a country where the army until 2011 refused anyone sporting a tattoo, I find it amusing to see more and more Belle du Jour wearing theirs with gutso, and not the ‘wallflower’ discreet butterfly on the hips or anklet Om either, theirs are more of dense, intricate Yakuza style. The funny thing is that they seem to be matching them to their clothes. Amusing no?

Le visage d’un ange et les deux bras ultra colorés (de l’autre côté elle avait un portrait de Jésus!), elle portait ses tatouages avec classe, son allure chic contre-balancée par son sac rouge « jolie madame » de Celine.
Belle du Jour, Photos prises en Septembre 2012 à Sanlitun

Et enfin de mémoire plus récente, la Belle aux trois fleurs…

More recently my three flowers Belle…

Swinging Pekin is on Facebook: FEARLESS-IN-BEIJING

La devise de Lavoisier sur le bras… « Rien ne se perd, rien de change, tout se transforme »
https://rougedragon.files.wordpress.com/2012/06/dscn1738.jpg

Join us for more pictures.

b.